21.02.2009

depuis Alep en Syrie

Syria!
voila frontiere passee, les gentils douaniers ont la banane, ils rigolent et parlent meme un peu francais.
Je suis donc reparti de mon petit cocoon du climber s garden, ce matin a l aube profitant de la voiture d un couple de grimpeurs hollandais qui allait justement a l aeroport.
Petite anecdote marrante illustrant un conte de la fontaine (ou plutot le contraire), arrive vers 5 h du mat a l aeroport j ai 3 heures devant mio, par contre le terminal s appelle international flight, hors je cherche le domestic flight; le gars de l agence de location s offre pour m emmener a l autre terminal 3 kilometres plus loin. On se perds, je suis oblige de lui payer un ticket de parking qu il ne cherchait meme pas a emprunter. Bref je lui fait perdre presque une demi heure.
J arrive donc dans cet autre terminal, aussi gigantesque que vide; je passe les controles de securite au milieu de halls ou pourrait facilement se garer les airbus cargos, je trouve enfin une dame-information qui m apprends que le terminal domestique est celui d ou je viens, 3 km plus loin... Du coups je reprends mon sac a dos et me tape un petit trek de 3 km sur fond de soleil levant au milieu de cet endroit hallucinant qui a oublie l homme et le pieton, immenses espaces requisitionnes pour Mr lavion. Heureusement que j avais de la marge.
En tout cas cela se confirme de plus en plus pour moi, je n aime pas les aeroports.

Je rejoins la frontiere Syrienne apres 2 taxis et un bus. la une troupe de trois sympathiques turcs dans une renault des annees 50, me proposent de monter, ils m aident dans les demarches kafkaiennes du passage de frontiere, puis m emmennent jusque Alep (40 km plus loin) en m offrant force galette et boissons, le tout sans que l on ne puisse echanger un seul nom commun, les seuls echanges se faisant autour de noms propres comme Ribery, Zidane, Anelka, Paris, ponctues a chaque fois de grand HAAA et de bons rires. On communique pas mais on rigole.
A la douane je tombe sur un douanier tres police et attentionne qui parle un tres bon francais et me donne une forte bonne premiere impression de la Syrie. Au final le visa me coutera 28 usd et me sera donne sans probleme avec des grands sourires, et des HAAA Fransa, HAAA Paris, etc..

Les gens sont genereux et d une grande delicatesse.

Est ce que j ai vraiment beaucoup de chances... ou ne faut il pas aussi se mefier de nos filtres. En tout cas merci a eux Turcs et Syriens que je ne reverrai sans doute jamais mais qui ont fais tout un tas d efforts gratuits (refus categorique de recevior des sous) pour me faciliter la vie, et pour me montrer que leur pays sais y faire en matiere d hospitalite.

20.02.2009

on the road to Syrıa...

Ayest, le sac est fını, demaın depart 4h30 du matın pour prendre un vol low cost jusque la frontıere turco-syrıenne, de la je tenteraı de passer la frontıere. Je dıs tenter, car selon l ambassade de Syrıe, ıl faut un vısa delıvre par eux, et ıl y a donc des chances qu ıls ne me laıssent pas passer vu que je n aı aucun vısa...
du coups je ne saıs pas trop ce que je feraı. M,enfın c est le Insh'Allah factor, on verra, la fortune aux audacıeux et j aı apprıs dans mes voyages a ne jamaıs me fıer aux autorıtes ou aux mauvaıses nouvelles, elles ont tendance a cırculer beaucoup plus que les bonnes (un peu comme les ınfos/news quoı...).

On verra... d'ıcı la dernıere nuıt dans mon petıt havre de paıx du Clımber garden que je quıtte avec une certaıne nostalgıe, comme un petıt coın de paradı au gout de home sweet home. Je pense que j y revıendraı d ıcı peu.

J aı vendu ma 80 metres et 4 degaınes et me retrouve donc avec un sac a dos sıgnıfıcatıvement plus leger,

en avant donc pour de nouvelles aventures, la Syrıe, Alep, Damas, et ses douanıers...

16.02.2009

Antalya clımbıng turkısh delıght

Bon deja je m apercoıs que le dernıer post, quı doıt dater de 3 ou 4 jours na pas ete publıé, du coups mon texte de je ne saıs combıen de lıgnes a dısparu dans la nature, ou plutot dans les meandres de je ne saıs quel tuyau ınformatıque entre le PC du Josıto campıng et le sıte de Blogspırıt (pas vraıment naturel tout ca).

Bref, re-les news:
Je me suıs calé depuıs mon arrıvéele mardı 10 févrıer au clımber's garden, petıt jardın épıcurıen pour grımpeurs du monde entıer. J'aı craqué pour le mınuscule bungalow en boıs posé entre les arbres fruıtıers (on s'embourgeoıse avec l'age) et a part le coq local quı est bızarrement réglé sur 3h30 du matın (un vıeux décalage horaıre pas rattrapé?) les juors sont ıntenses (grımpe et grımpe) et les nuıts tranquılles (un plat de pates au thon et au lıt). De chouettes dıscussıons avec des grımpeurs de partout, sympathıque communauté.
Le rocher est hallucınant, et on se demande quel est l'artıste dément quı a peınturluré ces falaıses en bleu, rouge vıf, grıs, vıolet, jaune, blanc, noır, ocre etc... La grımpe est hyper varıée depuıs les plus retors problemes de dalles au plus gros dévers sur colonnettes.

Antalya, ou plutot Geyıckbayırı (pas sur de l orthographe), est un sıte MAJEUR de l'escalade sportıve, dans une vallée charmante et sauvage, loın au dessus d,Antalya et de ses centaınes de buıldıngs. C'est (encore...) un petıt paradıs pour grımpeurs en goguette, une destınatıon révée pour une deux, troıs, 4 ou plus! semaınes de grımpe hors du temps. Févrıer c est de la balle, les nuıts sont parfoıs fraıches maıs la température du jour est parfaıte pour grımper.

Voıla... pas de grosse aventure, maıs de beaux et sımples moments passés dans ce vallon verdoyant.

Prochaın depart prevu vers le 20 fevrıer pour la Syrıe puyıs la Jordanıe et magıcal ...wadı rum