10.03.2009

bye bye Wadi Rum

Ce n est pas sans un petit pincement au coeur et avec un gout de "pas assez" que je quitte Wadi Rum, sur, j y reviendrais, et le plus tot sera le mieux. Je pense qu il faudrait pouvoir y rester un ou deux mois pour vraiment commencer a en profiter!
Le contact avec les bedouins est etonnant, et malgre la deferlante culturo-dollaro-touristico-materialiste ils gardent une identite bien a part.
Maintenant a Aqaba avec Edwige a regarder les jolis coraux de la Mer Rouge. Moko est reparti en France avec une belle frayeur et une cote felee (rien de grave mais pas de grimpe pour qqes temps :(... ).
Le voyage touche a sa fin, demain Petra, apres demain le nord de la Jordanie et des sources d eau chaude, puis trois jours a Beyrouth pour retrouver Ramzi et revenir doucement vers Marseille et le printemps qui s annonce...
a bientot tous :)

26.02.2009

From WADI RUM !

Syrie quittee a bord d un taxi co avec un syrien dissimule derriere ses sunglasses et faisant petite contrebande de cigarettes, ambiance tendue avant la douane... visiblement la police syrienne impose le respect ici, ils ne doivent pas rigoler. En tout cas le chauffeur etait pas rassure. M enfin, arrive a bon port apres moult demarches et etapes administratives.
Merci a Francois pour sa chaleureuse hospitalite !

Jordanie... ici le toursite marque les locaux de son empreinte, fini les beaux gestes d hospitalite gratuits, en Jordanie le touriste est une des sources ppales de revenu, et ici tout le monde le sais.
Bref, retour au monde marchand.

Sinon Wadi Rum est toujours aussi spectaculaire, nul part ailleurs j ai trouve tels delires de roches, dans un cadre aussi majestueux.
Et meme si le touriste et ses dollars/euros change la donne, les bedouins ont une culture a part (laminee par la TV et autres... mais bon), et on est loin des grandes villes (ouf!).

Moko arrive demain :) avec corde a double et coinceurs, petit programme prevu: The beauty, Alan and his perverse frog, Inferno, Lion s heart, la Guerre Sainte, Barrah canyon avec star of abujudaida et merlin s wand... etc

YALLAH

23.02.2009

Sur les chemins de Damas

Damascus...
Petit trajet en train, en premiere classe, depuis Aleppo jusqu'a Damas. Pour un peu on se serait cru en France dans une rame de TGV. Le train était confortable avec des sieges modernes, je me suis d'ailleurs assoupi, et réveillé en ayant l impression d etre dans un banal Paris-Lyon, les discussions en arabe autour de moi m ont rappelé ma situation.
Encore de nombreux gestes de générosité, je ne peux m empecher de les raconter car ils sont tous porteurs d un je ne sais quoi qui me semble manquer parfois dans nos pays dit riches. Par exemple, je vais vers le wagon restaurant qui n avait que des gateaux a m offrir, devant ma mine depitée il me demande si j ai faim, vraiment? je lui dit que oui, je me serai bien mangé un ou deux falafels; du coups il ouvre le micro-ondes inutile ici, en sors une banane et me la tends avec un grand sourire; je ne peux pas refuser et repars a mon siege sans kebab mais avec une banane gentillement offerte par le préposé SNCF local. Autre exemple, arrivé a Damas je dois aller retrouver un ami de Ramzi, Francois qui m accueille gentiment chez lui pour 1 ou 2 nuits, RDV pris pour la mosquée Ommeyades 22h30 porte principale. Je commence a essayer d expliquer ma destination aux taxis en sortie de gare; peine perdue, un syrien s approche, se mele a juste titre de ce qui ne le regarde pas, et m emmene gracieusement jusqu a la destination finale, en refusant catégoriquement le moindre centavos et en plus en m offrant un plan de la ville...
etc etc...

Je profite donc de l hospitalité de Francois, ami de Ramzi et qui represente l'IECD en Syrie, association humanitaire qui développe des projets de formation professionnelle et de développement en se basant essentiellement sur les compétences des acteurs locaux, bref ils apprennent a pecher, plutot que de donner du poisson (www.iecd.org).

Je compte donc profiter de Damas aujourd'hui et repartir demain, mardi 24 fevrier direction Amman/Jordanie afin de retrouver Moko et rejoindre enfin le desert de Wadi Rum et ses Djebels orangés...

PS je galere toujours autant pour faire passer mes photos de la camera au PC sans le cable qui va bien... donc tant pis, desole pour les curieux; plus tard...
PPS j ai oublie le chargeur GSM du nokia que je trimballe avec moi, donc plus de GSM pour l instant... ni de SMS